Accouchement : L'hypnose pour maîtriser la douleur

Peu connu, l'accouchement sous hypnose est une véritable alternative à la péridurale. Limiter la douleur sans passer par cette étape difficile c'est désormais possible. Le point sur cette nouvelle pratique.
iStock 000005187065Small
La naissance est très certainement l’un des plus beaux instants de la vie, il n’en est pas moins très certainement le plus douloureux. L’accouchement sous hypnose serait selon le Docteur Fiset un nouveau moyen pour limiter la douleur, sans avoir recours à une péridurale. 


Ainsi, ce programme d’autohypnose mis en place depuis 2005 commence à faire ses preuves. « Depuis 2005 plus de 400 femmes ont suivi avec succès notre programme de préparation à l’accouchement. Nous pouvons dire que pour près de 85% d’entre elles, il s’est déroulé de manière très confortable » explique le docteur.

Accoucher sous hypnose: les femmes enceintes se libèrent elles-mêmes de la douleur

La pratique peut paraître assez effrayante au début, mais l’objectif est d’apprendre aux futures mamans à être capables de se mettre en état d’hypnose au moment de l’accouchement

« Les femmes ne sont pas hypnotisées, elles entrent d’elles-mêmes en état d’hypnose et peuvent anesthésier leur corps comme elles le souhaitent »explique le docteur « ça leur permet de se construire une bulle protectrice pour vivre une naissance calme et naturelle .»

Pour profiter des bienfaits, les futures mamans doivent entreprendre cette démarche au moins quatre semaine avant l’accouchement. Elles doivent suivre une formation avec l’un des instructeurs mais elles peuvent également opter pour un programme d’apprentissage à domicile.

A qui s’adresse cette alternative ?

On connaissait de multiples façons d’accoucher, des positions diverses et variées multiplient le choix des futures mamans qui peuvent même opter pour un accouchement dans l’eau. Mais l’accouchement sous hypnose peut de  prime abord faire peur. La majorité des patientes qui choisissent cette alternative sont « très motivées et très ouvertes d’esprit » explique le docteur. Leur objectif de départ et d’avoir un accouchement naturel, sans médicament ni anesthésie épidurale.

L’hypnose agit sur la douleur

Cette méditation profonde qu’est l’hypnose permet de lâcher totalement prise, de façon à ce que le rationnel (l’esprit analytique) n’interfère plus avec l’inconscient. Car en effet, c’est sur celui-ci que la future maman va travailler pour moduler la douleur et ainsi l’anesthésier.

 

L’accouchement se déroule à l’hôpital comme tous les autres accouchements, la différence c’est que la maman est préparée pour se mettre dans une sorte de bulle protectrice. Elle garde le plein contrôle de ses sensations depuis le début de ses contractions et jusqu’à la sortie du bébé. C’est elle qui décide d’entrer et de sortir de l’hypnose comme elle le désire. Bien évidemment, la maman est guidée tout le long de l’accouchement par son hypnothérapeute, mais elle reste maitresse de ses sensations.

 

Il faut préciser que la patiente est consciente durant toute la durée de l’accouchement, ainsi elle se souvient de tout. C’est sa préparation et sa concentration qui permettront de faire disparaitre la douleur et non le souvenir de ce beau moment.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !


×