politique

Espagne : manifestations contre les coupes budgétaires dans la santé et l'éducation

Manifestation à Madrid, dimanche 29 avril.

Comme une réponse au plan d'austérité drastique adopté par le gouvernement espagnol, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté sous la pluie, dimanche 29 avril, dans une cinquantaine de villes pour protester contre les coupes budgétaires dans les secteurs de l'éducation et de la santé.

Les manifestations étaient organisées par une "plateforme sociale de défense de l'Etat providence et des services publics", qu'ont rejoint les deux principaux syndicats espagnols, CCOO et UGT. A Madrid, plusieurs dizaines de milliers de personnes ont défilé, selon les journalistes sur place, 40 000 selon les syndicats. A Barcelone, environ 700 manifestants se sont rassemblés selon la police, 4 000 selon les syndicats.

Lire la suite

Hollande : "DSK n'a pas à revenir dans la vie politique"

François Hollande et Dominique Strauss-Kahn.

François Hollande et Dominique Strauss-Kahn. © Bertrand Langlois / AFP

Le candidat PS à l'Élysée, François Hollande, a affirmé dimanche sur Canal+ que Dominique Strauss-Kahn n'était "plus dans la vie politique française et n'avait "pas à y revenir de quelque manière que ce soit". "Dominique Strauss-Kahn n'est pas dans la campagne présidentielle" et "donc il n'a pas à y revenir de quelque manière que ce soit jusqu'à ce que cette campagne se termine", a déclaré François Hollande, invité de l'émission Dimanche +, en ajoutant : "Il n'est plus dans la vie politique."

L'ex-patron du FMI a fait un retour remarqué sur la scène médiatique, ce week-end. Vendredi soir, d'abord, le quotidien britannique The Guardian a publié ce qu'il a présenté comme une interview de Dominique Strauss-Kahn au journaliste américain Edward Epstein, dont le livre (Trois jours en mai) sur l'affaire du Sofitel de New York paraît lundi sur Internet. Dans ce texte, DSK accuse ses adversaires politiques de s'être servis de l'affaire du Sofitel pour faire échouer sa candidature à l'élection présidentielle.

Lire la suite

Angela Merkel: un « agenda de la croissance » serait à l’ordre du jour du prochain sommet européen

Rappel historique. La crise européenne a été déclenchée par la révélation, à la suite des élections grecques gagnées par le Pasok le 4 octobre 2009, de la situation catastrophique des finances publiques du pays. Cette situation avait été masquée par de subtiles opérations menées avec le concours  d’une banque d’affaires américaine. L’Etat cédait une partie de sa dette à la veille de  l’échéance  de la fin de l’année, pour la racheter quelques jours après. En France, on appelle cela faire de la cavalerie. Mais, à Bruxelles comme ailleurs, personne n’était véritablement dupe. La révélation de ces pratiques par la presse anglaise affola les marchés financiers et mina la crédibilité de l’euro. On connait la suite.

De sommets en sommets, de « réunions de la dernière chance » en conférences de presse au petit matin, la zone euro réagissait toujours trop tard et avec des moyens insuffisants. La crise s’aggrava et la contagion, née précisément de la perte de confiance due aux atermoiements européens, gagna d’autres pays sous le regard divinement surpris des dirigeants anglais et américains, ravis que l’attention des marchés se détourne de leurs propres déséquilibres.  

Lire la suite

coups d'Etat: L'Afrique de l'Ouest envoie des forces au Mali et en Guinée-Bissau

Depuis mi-janvier, 268 000 personnes ont dû fuir leur domicile au Mali.

La junte bissau-guinéenne a annoncé, vendredi 27 avril, qu'elle acceptait de réduire la période de transition à douze mois, au lieu des deux ans initialement prévus, ainsi que le déploiement d'une force militaire ouest-africaine, décidée la veille par des chefs d'Etat d'Afrique de l'Ouest à Abidjan.

La junte s'est également engagée, par la voix de son porte-parole Daba Na Walna, à libérer les anciens dirigeants incarcérés depuis le coup d'Etat du 12 avril - le président intérimaire Raimundo Pereira et l'ex-premier ministre Carlos GomesJunior, qui, selon la présidence ivoirienne, sont attendus vendredi soir à Abidjan.

Cette série d'annonces survient peu après le départ de Bissau d'une délégation ouest-africaine, composée de plusieurs chefs d'état-major de la région, qui se sont entretenus vendredi plusieurs heures à huis clos avec leur homologue bissau-guinéen Antonio Indjai. Celui-ci est resté invisible depuis le putsch, mais est ouvertement soupçonné par l'ancien pouvoir d'en avoir été le cerveau.

Lire la suite

Chine : Chen Guangcheng, une épine dans la diplomatie des Etats-Unis

l'avocat chinois, Mr Chen Guangcheng

l'avocat chinois, Mr Chen Guangcheng

L'affaire du dissident chinois, Chen Guangcheng, qui s’est échappé de son domicile où il était assigné à résidence, risque de compliquer les relations sino-américaines à quelques jours d’une visite d’Hillary Clinton à Pékin. Selon l’ONG ChinaAid, basée au Texas, le dissident est maintenant sous protection américaine. On ignore s’il a trouvé refuge à l’ambassade ou chez un diplomate américain.

Tant Pékin que Washington sont pour le moment muet sur la situation. Où que se trouve Chen, il sera difficile à Hillary Clinton de ne pas aborder le sujet. D’autant que dans sa délégation, outre le secrétaire au Trésor, Tim Geithner, il y aura aussi le secrétaire d’Etat adjoint pour la Démocratie et les Droits de l’homme, Michael Posner.

La visite a pour objet d’améliorer les relations avec la Chine dont les Etats-Unis souhaitent la coopération autant dans le domaine économique que sur des dossiers tels que le terrorisme, l’Iran, la Corée du nord ou la Syrie. Le fondateur de ChinaAid a déjà prévenu que si l’administration Obama ne fait pas preuve de fermeté, elle perdra toute crédibilité auprès des militants pro-démocratie. Les républicains ne manqueront pas d’utiliser la moindre faiblesse dans la campagne.

Lire la suite

Présidentielle: Nicolas Sarkozy s'en prend à Dominique Strauss-Kahn

Nicolas Sarkozy en meeting à Clermont-Ferrand, le 28 avril

POLITIQUE - En meeting à Clermont-Ferrand, Nicolas Sarkozy a réagi à l'interview de Dominique Strauss-Kahn publiée dans «The Guardian»...

La réponse n'a pas tardée. Lors de son déplacement en Auvergne, Nicolas Sarkozy s'en est pris ce samedi à Dominique Strauss-Kahn, qui s'est dit victime d'un complot politique dans l'affaire du Sofitel de New York. Le président-candidat a invité l'ancien directeur général du FMI à se taire et à «s'expliquer avec la justice».

En meeting à Clermont-Ferrand, le président candidat a également ironisé sur la «caution morale de poids» qu'il veut apporter à la campagne de son rival socialiste François Hollande par ses accusations. «Je dis à M. Strauss-Kahn "expliquez-vous avec la justice et épargnez aux Français vos commentaires"», a-t-il dit.

Lire la suite

L'Allemagne, première grande puissance industrielle à renoncer à l'énergie nucléaire

L'Allemagne, première grande puissance industrielle à renoncer à l'énergie nucléaire

AFP - L'Allemagne, première grande puissance industrielle à renoncer à l'énergie nucléaire, a décidé lundi de fermer ses derniers réacteurs en 2022, en réaction à la catastrophe nucléaire de Fukushima.

Au terme de plusieurs heures de négociations, les membres de la coalition gouvernementale se sont mis d'accord pour que la plus grande partie des 17 réacteurs allemands soient mis hors service d'ici fin 2021.

 Les trois plus récents continueront de fonctionner jusqu'à fin 2022, a détaillé le ministre de l'Environnement, Norbert Röttgen, qui a qualifié cette décision d'"irréversible".

Les sept plus anciens réacteurs du parc allemand avaient déjà été déconnectés du réseau de production d'électricité, dans l'attente du résultat d'un audit commandé par la chancelière Angela Merkel mi-mars, à la suite de la catastrophe à la centrale nucléaire de Fukushima.

Lire la suite

SYRIE: régime d'Assad dénonce les sanctions, et dit qu'ils servent Israël

«Les mesures des États-Unis font partie d'une série de sanctions imposées par les administrations américaines successives contre le peuple syrien dans le cadre d'un schéma régional, qui vise principalement à servir les intérêts d'Israël", at-arabe syrienne Nouvelles Agence a rapporté jeudi (lien en arabe) , citant une source officielle anonyme. 

 

Lire la suite

Barack Obama annonce un soutien aux pays arabes

 Le président Barack Obama a déclaré jeudi l'assassinat d'Oussama ben Laden comme une chance de refonte des relations avec le monde arabe et a déclaré la première priorité des États-Unis était de promouvoir un changement démocratique dans la région

Obama, dans son très attendu discours sur le «printemps arabe» , a augmenté la pression sur la Syrie et le leader syrien Bachar al-Assad, en disant pour la première fois qu'il doit arrêter une répression des manifestations et mener une transition démocratique  ou de sortir de la voie . "

Il a salué l'agitation populaire balayant le Moyen-Orient comme une «occasion historique» et a déclaré que l'avenir des États-Unis a été lié à celui de la région maintenant pris dans un bouleversement sans précédent.

«Les gens se sont levés pour réclamer leur droits humains fondamentaux. Deux dirigeants ont tombé et quelque uns risquent de les suivre," a déclaré M. Obama à un public de diplomates américains et étrangers au département d'État à Washington.

Lire la suite

Moins d'immigration légéale : Guéant persiste et signe

Après de premières annonces, le ministre de l'Intérieur poursuit le processus de limitation de l'immigration.

Claude Guéant sur l'immigration légale
Claude Guéant sur l'immigration légale , capture d'écran de TF1


Le ministre de l'Intérieur avait déjà fait des annonces dans une interview accordée au Figaro Magazine la semaine dernière. 

Il annonçait alors avoir "demandé que l'on réduise le nombre de personnes admises au titre de l'immigration du travail (...) et le nombre d'étrangers venant en France au titre du regroupement familial". 

Lire la suite