Sony annonce le vol des données de 24,6 millions de joueurs de PSN supplémentaires

Le logo officiel du Playstation Network de Sony.

 

Cela intervient après que le Playstation Network (PSN) a été victime d'attaques de hackers touchant 77 millions de comptes...

Les mauvaises nouvelles s’accumulent. Sony a annoncé ce mardi que les données de plus de 24,6 millions de comptes ouverts sur son système de jeux multijoueurs en ligne Sony Online Entertainment (SOE) pourraient avoir été volées, en plus de celles du PSN (Playstation Network) des 77 millions d’utilisateurs dont il avait été annoncé la semaine dernière qu’elles avaient été compromises. Le portail PSN a été victime d'un des plus importants vols de données jamais organisé sur Internet, probablement les 16 et 17 avril dernier.


Données personnelles compromises 

Sony précise que 12.700 coordonnées des cartes de paiement des utilisateurs du réseau de nationalités autres qu'américaine (l’Autriche, l’Allemagne, les Pays-Bas et l’Espagne ont été cités), ont été volées de la base de données datant de 2007. Les mots de passe, noms, adresses, mails, ou encore numéros de téléphone de 24,6 millions d'utilisateurs ont été dérobés illégalement.

Une porte-parole a estimé qu’il n’existait pas de preuve que les informations dérobées avaient été utilisées illégalement pour des profits financiers. Et Sony a nié sur son blog officiel lundi les rumeurs selon lesquelles les hackers avaient tenté de revendre les informations bancaires de 2,2 millions de cartes de crédit.

Même si les dernières informations volées n’incluaient pas les codes de sécurité des cartes (les trois chiffres au dos des cartes bancaires), il est «presque certain» selon le Guardian, que les hackers seront à même de se servir de ces informations.

Déficit d’image

Cette nouvelle révélation intervient un jour seulement après que Sony avait annoncé des mesures pour éviter toute nouvelle brèche dans la sécurité du système PSN, espérant ainsi restaurer son image, et sans doute dissuader les utilisateurs de se tourner vers la Xbox 360 de Microsoft, dont la sécurité n’a (encore) jamais été mise en cause… Perdu.

Un porte-parole de Sony à Tokyo a même confié que la société était incapable de prévoir la prochaine attaque: «Ce sont des hackers, a-t-il déclaré. Nous ne savons pas où ils viseront la prochaine fois

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !