actualités

Tokyo choisie pour accueillir les Jeux Olympiques d'été en 2020

La candidature de la capitale japonaise a convaincu le jury, devant celles d'Istanbul et de Tokyo.

3 - Tokyo. La capitale japonaise quitte la tête du classement où elle s'était imposée l'an passé pour arriver en troisième position. Comme les deux autres villes du podium, Tokyo est connue pour la cherté de son immobilier (4513 euros par mois pour un trois pièces et près de 7200 pour une maison avec trois chambres). (c) Sipa

Tokyo a été élue ville hôte des JO-2020 par le Comité international olympique, samedi 7 septembre à Buenos Aires, en dépit des inquiétudes sur les conséquences de la catastrophe de Fukushima, en 2011, et sur les risques d'accident nucléaire dans l'archipel.

 La capitale japonaise, arrivée en tête au premier tour, a devancé Istanbul lors de l'ultime scrutin avec 60 voix contre 36. Madrid, l'autre participant à la finale, avait été éliminée au premier tour.

 Déjà organisatrice des JO en 1964, Tokyo faisait figure de favorite de l'élection pour la deuxième fois consécutive. En 2009, elle avait été cependant devancée par Rio pour l'organisation de l'édition 2016.

Une météorite blesse 400 personnes en Russie

N’en déplaise aux amateurs de thèses apocalyptiques, l’évènement n’est pas lié à l’astéroïde 2012 DA14, mais à un autre astéroïde (ou une pluie de météorite) de petite taille qui a traversé le ciel non loin de la ville Russe de Tcheliabinsk, petite bourgade située à environ 1500 km au Sud-Est de Moscou, ce vendredi matin.

asteroide

D’après les autorités locales, l’explosion du rocher en basse atmosphère et surtout ses débris ont fait 400 blessés dont au moins trois graves. Dans la plupart des cas des éclats de verre sont les responsables. Le souffle de l’explosion a en réalité fait voler en éclat plusieurs vitres dont celles des locaux de l’agence de presse Itar-Tass.

Lire la suite

Un journaliste francais tué en Syrie

Le journaliste Gilles Jacquier en Cisjordanie, en 2002. Il a été tué, mercredi 11 janvier, à Homs.

Gilles Jacquier, grand reporteur pour France 2, a été tué mercredi 11 janvier en Syrie alors qu'il se trouvait en reportage à Homs, a indiqué la chaîne de télévision.C'est le premier reporteur occidental tué dans ce pays depuis le début de la révolte contre le régime de Bachar Al-Assad, le 15 mars, dont la répression a fait plus de cinq mille morts selon l'ONU. Six Syriens ont été tués aux côtés du journaliste, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Gilles Jacquier se trouvait à Homs, épicentre de la contestation, avec un groupe de journalistes autorisés à se rendre dans la ville par le régime, selon France 2. Menacés par des tirs de mortier alors qu'il filmait une petite manifestation de partisans du régime, il s'était réfugié dans un immeuble à proximité, selon le récit de son collègue, Christophe Kenck, publié par France Télévisions. L'origine de ces tirs est inconnue, a indiqué Thierry Thuillier, directeur de l'information du groupe.

Lire la suite

Free Mobile : le détail des offres

Free, quatrième opérateur à avoir décroché une licence de téléphonie mobile en France, a dévoilé un forfait unique à 19,99 euros, commercialisé dès ce mardi, présenté comme le moins cher du marché par Xavier Niel, PDG de la maison-mère Iliad, lors d'une conférence de presse.

Free, quatrième opérateur à avoir décroché une licence de téléphonie mobile en France, a dévoilé un forfait unique à 19,99 euros, commercialisé dès ce mardi, présenté comme le moins cher du marché par Xavier Niel, PDG de la maison-mère Iliad, lors d'une conférence de presse. 

Lire la suite

USA : le patron de la sécurité fédérale des réseaux démissionne

Randy Vickers, directeur de la Computer Emergency Readiness Team (CERT) paye-t-il le prix des récentes attaques contre certaines grandes administrations ?

par ZDNet France:

Randy Vickers, directeur de la Computer Emergency Readiness Team (CERT) paye-t-il le prix des récentes attaques contre certaines grandes administrations ?

Malaise au plus niveau de la sécurité informatique aux Etats-Unis. On apprend en effet la démission surprise de Randy Vickers, le directeur de la Computer Emergency Readiness Team (CERT), l'entité fédérale de vigilance sur la sécurité IT des réseaux des administrations. Autant dire, un poste sensible.

Pression

L'agence n'a pas donné de raisons officielles à ce départ mais pour beaucoup d'observateurs, le responsable paierait le prix des récentes attaques de sites Web liés au Pentagone.

La CIA et le Sénat américain, avaient notamment été visé par le groupe LulzSecurity, depuis dissous. Ce dernier se positionne comme un pourfendeur des entreprises qui nuisent aux intérêts des citoyens et des consommateurs.

La pression aurait été alors trop forte pour Randy Vickers dont le rôle aurait été réduit à celui de "pompier", selon l’expert en sécurité Tom Kellerman cité par ComputerWorld.

Son remplaçant n'a pas encore été nommé mais il aura la lourde charge de remettre à plat les stratégies proactives de défense des réseaux dits sensibles au moment les pirates (LulzSecurity ou encore les Anonymous) semblent faire à peu près ce qu'ils veulent.

Maroc: 80 morts dans l'accident d'un avion militaire

 Maroc: 80 morts dans l'accident d'un avion militaire

Un appareil militaire marocain s'est écrasé mardi dans le sud du Maroc, faisant 80 morts selon un dernier bilan, dans la pire catastrophe aérienne dans ce pays, selon l'armée marocaine.

L'avion --un Hercules C-130-- s'est écrasé près de Guelmim, dans une région désertique et montagneuse, à 830 km au sud de Rabat, selon l'armée. Il transportait 81 personnes, dont 60 militaires.

Dans un bilan antérieur, l'armée marocaine avait indiqué que le nombre de victimes était de 78 morts et trois blessés. Mais une source hospitalière a ensuite précisé à l'AFP que deux des trois blessés sont décédés, portant le nombre de morts à 80.

L'appareil qui assurait la liaison Agadir (sud)-Laayoune-Dakhla (Sahara occidental) avait à son bord 9 membres d'équipage, 60 militaires et 12 personnes civiles, a précisé le communiqué des FAR.

Le roi Mohammed VI a adressé "un message de condoléances aux familles des victimes en sa qualité de chef suprême des FAR", a précisé à l'AFP une source officielle.

Lire la suite

Les Etats-Unis élaborent une loi plus répressive contre les sites pirates

Les Etats-Unis élaborent une loi plus répressive contre les sites pirates

Pour lutter plus efficacement contre le piratage d'oeuvres protégées par un copyright ou un brevet, les Etats-Unis vont peut-être se doter d'une loi sans précédent. Le texte, si il est voté par le Congrès, permettra d'attaquer des sites Internet situés à l'étranger, sans se soucier de la souveraineté des Etats concernés.

Fin mai, une commission du Sénat a approuvé un texte baptisé PIPA (Protect IP Act), visant à donner au ministère fédéral de la justice des pouvoirs inédits. Les fonctionnaires fédéraux pourraient identifier des sites étrangers distribuant des oeuvres piratées, puis exiger que les grands acteurs publics et privés américains du Net rendent ces sites invisibles et partiellement inaccessibles.

Lire la suite

alerte en Israël au Jour de la Nakba

alerte en Israël au Jour de la Nakba

JERUSALEM - La police et l'armée israéliennes étaient en état d'alerte dimanche alors que les Palestiniens ont commencé le marquage de la "nakba", événement marquant la  création d'Israël en 1948.

Des milliers de policiers ont été déployés à Jérusalem ainsi que dans les zones arabes dans le nord avant les événements qui marquent l'anniversaire d'Israël en 1948, communément appelée en arabe comme la "Nakba" ou "catastrophe".

"Nous avons mobilisé des milliers de policiers qui sont déployés dans les zones sensibles, en particulier à Jérusalem et dans la région de Wadi Ara," porte-parole Micky Rosenfeld a déclaré, se référant à un domaine basse Galilée, où un grand pourcentage de la population sont des Israéliens arabes.

"Nos forces ont été placées en état d'alerte afin de permettre les manifestations prévues pour aller de l'avant, mais nous ne tolérerons aucune violation de l'ordre public", at-il dit.

Lire la suite


×